PEUT-ON NOURRIR TOUT LE MONDE EN BIO 2/4

Dans cet ensemble, plus de la moitié sert à l'alimentation des animaux (80% aux USA), et en particulier des bovins (à peu près les 3/4 du total) :
- une bonne moitié des céréales, soit environ 15% des surfaces,
- une bonne fraction des oléagineux, protéagineux, betteraves et pommes de terre (la surface totale de ces cultures représente 11% de la SAU)
- toutes les plantes fourragères, bien sûr, soit 6% des surfaces,
- toutes les pariries permanentes (généralement fertilisées, ce que peu de gens savent !), temporaires, les alpages et les surfaces en herbe peu productives (ce poste représente 44% des surfaces),

Entre 65 et 70% de la surface agricole française est donc consacrée à l'alimentation des animaux. On constate également que les cultures légumières et fruitières (c'est à dire tous nos fruits et légumes, vigne et pommes de terre exceptées) représentent seulement 2% des surfaces agricoles.

Une bonne partie de la nécessité d'une agriculture intensive tient donc à notre souhait de manger beaucoup de viande à bas prix. L'abondance de laitages (et donc de glaces, patisseries, gâteaux...) est partiellement liée à un système produisant de la viande en abondance, bien sûr.

Pour fixer les idées, la quantité de viande consommée par habitant et par an a pratiquement triplé en un siècle en France (en gros de 30 à 100 kg par habitant et par an).


Consommation de viande par Français et par an de 1800 à 2000. Source : Bernard Sauvant, INRA. L'explosion de la consommation de viande date de l'après-guerre, au moment de la diffusion des engrais et pesticides de synthèse, montrant d'une autre manière que consommation importante de viande et agriculture intensive sont couplées.

Cette évolution est du reste la même à la surface de la terre, où la consommation de viande par personne et par an a crû de 60% durant les 40 dernières années (pendant que la population mondiale était multipliée par deux, ce qui signifie logiquement une production carnée qui a été multipliée par 3,2).




Consommation de viande par habitant de la planète Terre de 1961 à 1998. Source : FAO, citée par le World Resource Institute


< < < Revenir à la page 1/4

Lire la suite 3/4 > > >