Tout d’abord, il nous paraît important d’expliquer notre démarche : le retour aux légumes frais! 100 % de saison, 100 % frais, 0 % pesticide, 0 % conservateur.

Notre ligne de conduite est la fraîcheur et la qualité. Tout est mis en oeuvre pour vous proposer le plus de production locales possible, à la belle saison vous ne trouverez sur notre étal et dans nos paniers que des légumes de notre production. Nous sommes producteurs de légumes bien avant d'être vendeurs de légumes. Comme nous sommes dans une région difficile, Il n'y a que l'hiver où nous complétons nos légumes par ceux d'autres producteurs régionaux et nationaux uniquement. Aucun légume ne vient d'en dehors de la France métropolitaine (jamais de carottes d'Israël ou d'Espagne par exemple que l'on trouve trop souvent sur les étals) . Suivons ensemble le calendrier de la nature que nous suivions depuis des millénaires avant de croire que les tomates poussaient en décembre et que les poissons étaient carrés.

Ne voulant pas sacrifier le goût sur l’autel de la rentabilité, nos méthodes culturales sont choisies en fonction du résultat organoleptique (le goût) et non du résultat financier. Cela induit que je ne serai jamais millionnaire, que je ne peux pas vous proposer un légume à un prix dérisoire et que la production a du mal à répondre à une demande en très forte croissance (grâce à ces qualités reconnues). Les variétés sont choisies pour la qualité du légume et non pour leur productivité. L’arrosage parcimonieux permet d’obtenir des produits savoureux et non des légumes productifs et gorgés d’eau. Nous vous proposons de consommer des légumes et non de l’eau. Nous nous efforçons d'avoir la même vigilence sur les légumes que nous prenons l'hiver.

Autre point important, la fraîcheur : pour vous permettre de consommer un légume sain et nutritif, notre production n’a jamais plus de 24 heures de récolte (sauf légumes de garde bien entendu tels que pomme de terre, oignons ou courges). Dans le cadre de la revente en période hivernale, la vente sous forme de panier nous permet de ne faire aucun stockage de légume frais : aussitôt arrivés, aussitôt partis! C’est grâce aux paniers que les légumes peuvent être aussi frais comparés aux circuits habituels.



Tous nos légumes sont certifiés Agriculture Biologique par un organisme de contrôle et certification Ecocert FR-BIO-001


Il ne s’agit pas de s’opposer à la recherche thérapeutique en milieu confiné, mais de refuser d’utilser nos champs et nos assiettes en guise de paillasse de laboratoire.


Enfin, la culture biologique me permet grâce aux contrôles et au logo AB d’apporter un repère et une garantie, mais on peut aller plus loin. En effet, sont en général autorisés en AB les produits dits naturels, et je rappelle que l’arsenic et l’uranium sont des produits naturels... Ainsi, je me refuse rigoureusement d’utiliser ces deux insecticides d’usage malheureusement répandu que sont les pyréthrines et la roténone. À savoir que la roténone est enfin interdite d’utilisation (y compris pour l’agriculture dite conventionnelle), mais comble du comble : les autorisations de mise sur le marché pourraient être maintenues jusqu’en avril 2011 pour l’agriculture biologique ! Mon idée est qu’il est insensé de tuer des animaux pour faire pousser un légume : la cohérence, le respect des rythmes et l’amour suffisent la plupart du temps !

La bio, est-ce vraiment nécessaire ? À vous d’y répondre en allant chercher les informations que les producteurs et commerces s’efforcent de ne pas vous donner. Voici un site parmi d’autres pour une analyse des produits qu’on nous propose de consommer : http://www.pesticides-non-merci.com/


Parallèlement, je fais de la photographie. Quel rapport avec les légumes me direz-vous ? Aucun ! Si ce n’est que je partage avec vous mon regard sur le monde qui nous entoure, c’est une façon de connaître un peu mieux celui qui fait pousser vos légumes.
Vous pouvez laisser vos impressions si le coeur vous en dit sur mon petit site : www.unemoucheauplafond.fr

Ma citation favorite : On ne peut pas, sous prétexte qu'il est impossible de tout faire en un jour, ne rien faire du tout.
(Henri Grouès, dit l'Abbé Pierre)